Trois Rare Whisky de la Maison Hazelwood

dégustation, écosse, Hazelwood, whisky -

Trois Rare Whisky de la Maison Hazelwood

de lecture

Au début de l'été, la Maison Hazelwood a lancé une nouvelle collection de whiskies. Au total, huit blends, blended malts et whiskies de grain ont été annoncés, dont trois que je vais passer en revue aujourd'hui. Il y a The First Drop, un single grain de 58 ans, Blended at Birth, un blended Scotch de 56 ans, et Sunshine on Speyside, un blended malt de 39 ans. Impressionnant, non ?

Vous avez peut-être déjà rencontré la maison Hazelwood. En 2016, cette marque a lancé un trio de whiskies écossais d'inspiration art déco. Je les ai vus sur les étagères des magasins de whisky, mais je ne crois pas qu'ils aient été particulièrement bien accueillis - ou du moins pas au point d'éveiller mon intérêt. Cela va paraître snob, mais des whiskies mélangés embouteillés à 40 % et vendus avec une prime ? Non. Il y a bien d'autres poissons dans l'étang du whisky.

Cependant, les produits de la maison Hazelwood dont je vous parle aujourd'hui n'ont pas grand-chose à voir avec ces premiers produits. La marque a subi un profond remaniement. Elle appartient à la famille Gordon, mais je ne m'attends pas à ce que vous sachiez qui ils sont. Ils sont très influents dans le monde du whisky, mais leur nom n'est pas souvent mentionné.

Trois Rare Whisky de la Maison Hazelwood

Cependant, je suis sûr que William Grant & Sons vous dit quelque chose. En effet, c'est la société qui possède des distilleries telles que Glenfiddich, The Balvenie, Kininvie et Girvan. Et qui possède William Grant & Sons ? Vous l'avez deviné, la famille Gordon. L'histoire raconte qu'ils ont soigneusement constitué des stocks de whisky pour les grandes occasions et leur consommation personnelle. Et maintenant, ils ont décidé de mettre une partie de leur stock personnel à la disposition du public.

House of Hazelwood porte le nom de la maison de la famille à Dufftown, Hazelwood House. Le stock de House of Hazelwood est conservé dans des entrepôts à travers l'Écosse, avec de nouveaux stocks constitués chaque année. Mais avant la mise en bouteille, une petite partie des stocks est conservée dans un entrepôt de fardage traditionnel près de Dufftown. Voici comment l'explique un représentant anonyme de la famille Gordon.

"Depuis près de cent ans, ma famille dépose des stocks de whisky pour qu'ils mûrissent afin que les générations futures puissent en profiter, la collection prenant de l'ampleur au fil des décennies. Pour la première fois, cette collection autrefois privée est proposée à des personnes extérieures à la famille immédiate, dans de petits lots sélectionnés à la main. Ce sont les whiskies les plus convaincants que l'inventaire a à offrir - un pont entre le passé et le présent, chaque numéro étant remarquable par son caractère, son histoire ou sa méthode de production".

Il y a quelques semaines, on m'a contacté pour me demander si j'étais prêt à faire une critique de certains des produits de la House of Hazelwood. Et c'est ainsi que nous sommes arrivés ici, avec un trio de précieux whiskies qui ne demandent qu'à être consommés. N'attendons pas plus longtemps.

 Trois Rare Whisky de la Maison Hazelwood

The First Drop – 1964 Single Grain (41.5%, House of Hazelwood)

Le 8 janvier 1964, les premières gouttes d'eau-de-vie nouvellement fabriquée ont été produites à la distillerie Girvan, dans le sud de l'Ayrshire. Cela fait de cette sortie un morceau de l'histoire du whisky écossais.

Nez : Caramel, cire d'abeille et cirage de meubles avec un soupçon de cuir, ainsi que des feuilles de tabac. Il y a aussi des fruits tropicaux, tels que l'abricot et la pêche, accompagnés d'une touche de zeste d'orange et de noix de coco. Peut-être même un soupçon de suie.
Goût : Un intéressant soupçon de fumée est complété par du caramel brûlé, du toffee et du tabac à cigare, ainsi que du bois de santal et du thé du petit déjeuner. Il y a un soupçon de chocolat noir complété par de la pâte d'amande, de la résine et de la noix de coco.
Finale : Encore de la résine, quelques grains de poivre noir, mais surtout du caramel sucré, du fondant et du chêne carbonisé. De longueur moyenne.

CONCLUSION
Un grain unique extrêmement riche et légèrement plus foncé que prévu, ce Girvan se place immédiatement en tête de mes grains uniques préférés. Et bien qu'il ait le plus faible taux d'alcool des trois que je goûte aujourd'hui, il ne se comporte certainement pas comme tel. Un produit audacieux.

 

Trois Rare Whisky de la Maison Hazelwood

Sunshine on Speyside 39 Years – Blended Malt (42.5%, Houze of Hazelwood)

les composants de ce malt mélangé sont inconnus. Il y a de fortes chances qu'au moins un peu de Glenfiddich ou de Balvenie soit entré dans la recette, mais qui peut dire que la famille Gordon n'a pas de fûts de nombreuses autres distilleries dans sa collection personnelle ?

Nez : Étonnamment léger et quelque peu herbacé, on retrouve des notes subtiles de pelure de pomme, d'ananas carbonisé et de poire granuleuse, mais l'influence des céréales est également perceptible. Par exemple, il y a un peu de paille et de pot ale, mais le tout est accompagné d'une légère touche d'eau de rose.
Goût : La bouche est un peu mince, surtout dans cette gamme. Une arrivée douce avec des touches de vanille, de mangue, de meringue et de sucre transformé, mais il y a aussi une amertume de chêne, des tanins subtils, de la menthe écrasée et de la craie. La douce influence florale fait un rappel.
Finale : Juste une touche de fumée, un zeste de citron et de la mangue sucrée. Tannins et amertume persistants. De longueur courte à moyenne.

CONCLUSION
Il est légèrement pénalisé par sa finale plus courte, mais dans l'ensemble, certains éléments de ce malt mélangé me rappellent un profil traditionnel des Lowlands. D'après les notes de dégustation officielles, on pourrait s'attendre à ce que ce soit une bombe fruitée, mais ce n'est pas le cas.

 

Trois Rare Whisky de la Maison Hazelwood

Blend at Birth – 1965 Blended Whisky (47%, House of Hazelwood)

Distillé en 1965, ce blended whisky a été marié en tant que new make et a mûri dans un fût de chêne américain ex-bourbon. Encore une fois, il n'y a pas d'information sur les composants, mais il y a de fortes chances que ce soit une combinaison de Girvan, Balvenie et Glenfiddich.

Nez : Plein de rancio. Caves moisies, champignons, vinaigre balsamique et noix. Il y a aussi de la pâte d'amande, des chaussures cirées et de la liqueur d'orange. Puis quelques prunes, figues, cassis et pêches en boîte en arrière-plan. Audacieux et riche.
Goût : La bouche est crémeuse. Il y a un soupçon d'hydromel, plus de balsamique, des champignons, quelques cassis et une pincée de poivre noir. Des chuchotements de menthe, d'expresso et d'anis également. Il y a aussi un peu de funk jamaïcain (presque).
Finale : Une longue finale herbacée et mentholée avec un peu d'ananas grillé.

CONCLUSION
Tout simplement un whisky extraordinaire qui dépasse mes attentes. Et vraiment, il ne ressemble à aucun autre whisky que j'aie jamais goûté. On retrouve des éléments de brandy vieilli et de rhum mature dans le Blended at Birth de House of Hazelwood.

 

Conclusion finales

C'est un tel privilège de travailler sur ces whiskies rares, mais cela ne signifie pas que je pense qu'ils sont tous des gagnants absolus. Chacun est très différent des autres. En tant que malt mélangé, le Sunshine on Speyside devrait théoriquement être plus dans mes cordes, mais la réalité a prouvé le contraire.

Le First Drop, mais surtout le Blended at Birth étaient tous deux des whiskies remarquables. Après avoir humé (et pas encore goûté) ce dernier, je me suis même surpris à vérifier son prix pour voir s'il était accessible pour moi. Il ne l'est pas, mais c'est un indicateur de la qualité que je lui trouve.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.